dimanche 17 avril 2011

Amalia - Art Slave

1. Art Slave
2. Welcome To Me
3. 4 U
4. Freeze That!
5. Luxurious
6. Life’s A Dance (Nu Opo Swing Mix)
7. All The Funk I Need
8. I’m The Woman
9. Bonafide
10. Stop Please
11. Psychoanalyze
12. Zebra Butt-A-Fly (feat. Probe DMS)
13. All The Funk I Need (Atjazz Love Soul Remix)
14. Luxurious
15. Freeze That! (Son Of Kick Remix feat. Grems & Micro Coz)

Amalia, c'est la dernière sortie en date du prometteur label Tokyo Dawn Records (à qui on doit déjà les sorties de Portformat mais aussi des compilations soignées The Heart et The Boogie). Je ne vais pas vous le cacher, je suis totalement à poil d'infos sur cette artiste et la seule raison pour laquelle j'ai écouté cet album, c'est parce qu'il sortait sous l'égide de ce label. J'ai bien fait.

La principale composante musicale de TDR, qui est aussi celle d'Amalia, c'est la volonté de proposer une sorte de Funk postmoderne synthétique. En somme, il s'agit de reprendre les choses là où elle s'étaient arrêtées au milieu des années 80. Et c'est totalement dans cette optique que se place "Art Slave".

D'ailleurs, "Welcome To Me", placé au tout début du tracklisting, annonce clairement la couleur. C'est funky à souhait, absolument irrésistible et ça n'aurait pas dénoté dans un dancing new-yorkais en 1983. Tout l'album baigne dans cette ambiance moite et sexy. On flirte parfois allègrement avec le Prince de la grande époque (sur "Freeze That!", notamment).

"Art Slave" est un album très efficace. Ca faisait longtemps qu'on avait plus entendu un projet musical autant obsédé par l'idée de coller à une certaine vision du Funk. C'est en plus très bien exécuté et ça a tout pour ravir les amateurs du genre, en plus de remplir leurs dancefloors.

* Page officielle
* Spotify
* Deezer

* Album teaser

0 commentaires: